Frontière maritime Côte d’Ivoire-Ghana: le TIDM a tranché

Le Tribunal International du Droit de la Mer(TIDM) vient de mettre fin au conflit maritime qui opposait la Côte d’Ivoire au Ghana.

La décision du TIDM était en effet attendue pour cette fin septembre. Et le tribunal international n’a pas failli à ses engagements. Le 23 septembre dernier, la Chambre Spéciale du TIDM a tranché ce litige international entre le Ghana et la Côte d’Ivoire au sujet d’une zone riche en pétrole. Dans sa décision donc, le tribunal, d’Hambourg a donné raison au Ghana. la Chambre spéciale du TIDM a « adopté à l’unanimité la méthode de délimitation équidistance » proposée par le Ghana contre la méthode bissectrice voulue par la Côte d’Ivoire. Et la décision rendue s’impose désormais aux deux pays.

La Chambre spéciale a en effet jugé qu’il n’y avait pas eu de violation de la part du Ghana. Elle a donc rejeté l’argument de la Côte d’Ivoire selon lequel les lignes côtières du Ghana étaient instables. Pour elle le Ghana n’avait pas violé les droits souverains de la Côte d’Ivoire avec son exploration pétrolière dans le bassin contesté en question.

Rappelons que le Ghana qui avait commencé l’exploration et l’exploitation dès 2007 avait tout arrêté en 2015 pour attendre ce jugement. Le pays anglophone avait porté plainte en 2014 contre son voisin. Celui-ci avait à son tour saisi le TIDM pour la délimitation de cette frontière maritime; qui renferme d’importants gisements pétroliers.

Toutefois, les 2 pays ouest-africains ont pris l’engagement de se conformer à la décision de justice. La déclaration, a en effet été signée par leurs représentants.

En outre, ce verdict en faveur du Ghana devrait accélérer plusieurs projets pétroliers latents, dont ceux de la compagnie britannique Tullow. Cette dernière a annoncé un programme de forage de 13 puits en plus des 11 déjà existant.

 


A LIRE AUSSI:
Tags:

©2017 Africanow designed by FREECONCEPT.MA

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?