Inventeurs noirs, un devoir de mémoire

Si l’on posait la question à une personne lambda de citer ne serait-ce qu’un inventeur noir cela serait très difficile pour cette personne de trouver la réponse. Pour cause, au cours de nos études, dans nos manuels scolaires, nos cours d’histoires, les reportages télé, les inventeurs noirs ne sont jamais cités.

Ce qu’on montre des noirs, c’est que leur histoire commence à la colonisation blanche; on les voit tantôt esclaves, tantôt sportifs, tantôt jazzmen, tantôt sauvages, etc. Pourtant,  beaucoup de ce modernisme si indispensable à tous, a été inventé par des hommes noirs. Les noms des savants et inventeurs noirs, ne figurent nulle part dans le “Livre mondial de l’invention” recensant ceux qui ont permis les progrès de l’humanité. En fait les scientifiques noirs sont carrément oubliés par leurs confrères blancs et le reste de la société occidentale, même si leurs inventions sont d’un usage quotidien. Or aucune race en effet ne possède le monopole de l’intelligence.

Par exemple, contrairement à ce que l’on pense Thomas Edison n’est pas l’inventeur de l’ampoule électrique actuelle mais c’est bien un noir qui répond au nom de Lewis Latimer. Il fut celui qui a inventé le système électrique parallèle et fut celui qui a dirigé l’installation des lumières à Philadelphie et à Montréal. Ses inventions ont en effet permi d’éclairer toutes les villes du monde. Il a même participé à la maquette du tout premier téléphone. Il y a aussi  l’antenne parabolique : inventée le 07 juin 1887 par Granville T. Woods, lui aussi invisible des bouquins scolaires et des médias.

L’on a en outre le grand Garett A. Morgan. Il inventa le Masque à gaz  le 13 octobre 1914 ; ce masque qui a sauvé la vie à bon nombre de soldats et de populations lors des deux guerres mondiales. Il a été aussi celui qui a créé le feu de signalisation ( feu rouge ) en 1923.  Une autre invention toujours d’actualité et plus qu’utile à tous  c’est l’ascenseur. Il a été inventé le 11 octobre 1867 par Alexander Miles un homme noir.

Elles sont légion ces inventions des noirs qui continuent de nous servir aujourd’hui. L’antenne de détection par radars, les appareils de transmission via l’électricité, les effets spéciaux dans les films sont tous des inventions d’hommes noirs.

Par ailleurs, tous les scientifiques noirs ne sont pas que des hommes. Il y a parmi eux des femmes. Shirley Ann Jackson est celle qui a créé le système d’appel en attente que l’on utilise dans les téléphones. Une autre grande dame oubliée de l’histoire est le Dr Patricia Bath. Elle était une ophtamologiste qui a conçu le Laserphaco Probe, un dispositif médical qui améliore l’utilisation des lasers pour l’ablation et l’enlèvement des lentilles de la cataracte. Le traitement du Dr Bath est utilisé aujourd’hui partout dans le monde.

Il faut dire que la réalité de la contribution de tous ces inventeurs noirs à la modernité contemporaine, bien qu’encore occultée dans les mass-médias et dans les livres scolaires d’histoire, est incontestable et restera impérissable. Ils méritent eux aussi d’être enseignés dans les collèges, les lycées, les universités des territoires et départements d’outre-mer ainsi que dans tous les pays du monde.


A LIRE AUSSI:
OUSMANE SOW, UN BAOBAB DE LA CULTURE AFRICAINE, S’EN EST ALLÉ
PLUSIEURS ARTISTES AFRICAINS S’ENGAGENT À PROMOUVOIR L’HISTOIRE DE L’AFRIQUE 
Tags:

©2018 Africanow designed by FREECONCEPT.MA

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?