Africa50 mobilise 800 millions de dollars pour financer les projets en Afrique

Le fonds dédié aux infrastructures en Afrique, Africa 50, tiendra sa deuxième assemblée générale annuelle en septembre à Casablanca . A l’ordre du jour, une nouvelle augmentation de capital auprès des Etats non encore actionnaires. Ce Fonds, officiellement lancé en juillet 2015 à l’issue de son Assemblée Générale constitutive à Casablanca, où il est basé, est une entité autonome. Elle est juridiquement et financièrement indépendante et se donne pour mission de mobiliser l’épargne à long terme des investisseurs africains et non africains en vue de financer des projets d’infrastructures en Afrique s’appuyant sur deux structures : une société de financement de projets et une société de développement de projets.

Le fonds compte 22 pays africains actionnaires : le Bénin, le Burkina Faso, le Cameroun, le Congo, Djibouti, l’Égypte, le Gabon, le Ghana, la Côte d’Ivoire, le Kenya, Madagascar, le Malawi, le Mali, le Maroc, la Mauritanie, le Nigeria, le Niger, le Sénégal, la Sierra Leone, le Soudan, la Gambie et le Togo.

A ce jour, le fonds a mobilisé plus de 800 millions de dollars auprès de la Banque africaine de développement et cible à moyen terme de mobiliser 3 milliards de dollars auprès des Institutions financières internationales et des investisseurs institutionnels. Pour ce qui est des projets financés, le fonds a dévoilé son premier investissement dans un projet d’énergie photovoltaïque de 100 MW au Nigeria. Plusieurs autres projets seraient aussi en cours d’examen par son comité d’investissement.

Tags:

©2017 Africanow designed by FREECONCEPT.MA

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?