Le Burkina Faso, un modèle en matière de développement culturel

Lors des journées européennes du développement (JDD) qui a eu lieu à Bruxelle le jeudi 8 juin dernier, le ministre burkinabè de la Culture, des Arts et du Tourisme, M. Tahirou Barry a réitéré l’engagement du président burkinabé Roch Marc Christian Kaboré à faire de la culture un moyen de lutte efficace contre le chômage et l’immigration clandestine des jeunes. En effet, ce choix est dû au faite que le secteur culturel et touristique occupe une place importante dans la politique de développement économique et d’émergence du Burkina Faso. Placé sous le thème :” Artisanat et migrations : une opportunité pour la création d’emplois et le développement durable», M. Barry a défendu autour d’un panel cette conviction selon laquelle la culture est le socle de tout développement économique.

Le Burkina Faso  en est le  véritable exemple. A la fin des années 1970, le pays fut le premier a nationalisé ses salles de cinéma ainsi qu’à créer un Festival qui loue le cinéma africain ( FESPACO) qui est aujourd’hui incontournable dans le milieu du 7ème art à l’échelle continentale. De plus, dans le but de valoriser la culture burkinabè sous toutes ses formes, le gouvernement à mis en place à l’instar du FESPACO, le Salon International de l’artisanat de Ouagadougou,  la Semaine nationale de la culture (SNC) ou encore le Salon international du tourisme et de l’hôtellerie (SITHO).

Avec aujourd’hui une politique gouvernemental qui est salué par l’ensemble des acteurs économique et politique du continent, le Burkina Faso veut encourager la créativité chez les jeunes tout en leur ôtant le goût d’un hypothétique eldorado européen.

Tags:
1 Commentaire

Les commentaires sont fermés.

  1. […] LE BURKINA FASO, UN MODÈLE EN MATIÈRE DE DÉVELOPPEMENT CULTUREL […]

©2017 Africanow designed by FREECONCEPT.MA

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?