Guinée: diversification de l’économie pour renouer avec la croissance

Guinée: diversification de l’économie pour renouer avec la croissance

0

Après Ebola et la chute des cours des matières premières, la Guinée veut renouer avec la croissance. Pour cela, le pays va plus investir dans l’agriculture par de nouvelles infrastructures et l’accroissement de la transformation locale.

Aujourd’hui l’enjeu principal est de maximiser les retombées pour l’économie locale. « Très clairement, en investissant dans l’agriculture et les minerais, et toutes les activités connexes, notamment celles liées à la construction de nouveaux ports, la logistique, le transbordement, etc., la Guinée vise la transformation structurelle de son économie », observe Carlos Lopes, l’ancien secrétaire exécutif de la Commission économique pour l’Afrique des Nations unies et conseiller économique du chef de l’Etat guinéen.

En outre, les autorités travaillent en étroite collaboration avec le FMI et la Banque mondiale, qui reconnaissent des progrès accomplis.

Ainsi, passés les chocs occasionnés par la crise sanitaire d’Ebola en 2014 et la chute des cours des matières premières, l’économie guinéenne s’est montrée résiliente, affichant un taux de croissance de 6,6 % du PIB en 2016, projeté à 6,7 % en 2017 par la Banque mondiale.

Le déficit budgétaire, qui s’était creusé à 8,1 % du PIB en 2015, a été contenu à 1,4 % en 2016. « Nous sommes en train de faire des efforts, de mettre de l’ordre dans nos affaires », assure Sylvain Degbe, conseiller stratégique au ministère du Plan et de la Coopération internationale guinéen.

Ces nouveaux investissements dans l’agriculture sont d’autant plus salutaires que celle-ci, longtemps délaissée au profit du secteur minier, occupe plus de 50 % de la population active.


A LIRE AUSSI:
LE FESTIVAL “FUTURE.E.S” SE DÉPLACE EN AFRIQUE
MAROC: L’ARNT VEUT UNE RÉGULATION DU SECTEUR DES TÉLÉCOMS EN AFRIQUE
About author