La Fondation syngenta finance plus de 25000 petits exploitants agricoles

La Fondation syngenta finance plus de 25000 petits exploitants agricoles

0

Il y a 5 ans, suite au sommet G8, la Fondation Syngenta, leader mondial dans la recherche liée à l’agriculture, a annoncé un plan ambitieux de croissance sur dix ans pour ses activités en Afrique. A cette époque, l’agence Syngenta pensait pouvoir atteindre une sécurité alimentaire en l’espace d’une génération.

En effet, l’Afrique est le continent qui abritera le plus grand nombre de population dans les années à venir. Et pour le moment la famine continue de sévir dans plusieurs pays tels que le Soudan du sud et la Somalie. Par ailleurs les nombreuses opportunités du secteur agricole restent encore largement sous-exploitées. Cela est dû du à un problème d’accès limité au capital. En d’autres termes le secteur agricole attire moins de 5 % des prêts des institutions financières sur le continent. Et moins de 10 % des producteurs ont accès au crédit. Un financement adapté aux besoins du secteur est donc le premier défi à relever pour parvenir à une croissance durable.

Pour faire face donc à ces importants problèmes, Syngenta s’est engagé sur le long terme à renforcer le secteur des petites exploitations agricoles en Afrique. Cette action est dans le but, d’accélérer le développement économique. Aussi elle vise surtout à contribuer à éradiquer la pauvreté et la faim dans le monde. A mi-parcours de ses actions, la fondation fait donc le bilan de ses 5 premières années. Ce bilan a été dressé par  Alexandra Brand, directrice régionale de Syngenta pour l’Europe, l’Afrique et le Moyen-Orient lors du récent Forum AGRA en Côte d’Ivoire.

Revenant d’abord sur leur méthode, la directrice a révélé que leur expertise repose sur l’apport de connaissances de haut niveau en matière de technologie et d’agronomie adaptées aux besoins de différents producteurs. Pour ce faire, Syngenta s’investit dans des partenariats novateurs.

Dans son évaluation, Mme Brand cite les exemples des petits exploitants, au nombre de 25000, que Syngenta a accompagnés. Et les rendements de ces derniers ont atteint 185%. Elle a ainsi rappelé que le but principal de Syngenta est  l’intégration des petits exploitants au sein de chaînes de valeur commercialement viables afin qu’ils produisent plus en fonction de la demande des marchés nationaux et mondiaux. « Nous aspirons à transformer les rendements des exploitants à grande échelle et à augmenter leur rentabilité tout en créant de la valeur durable» a indiqué Mme Brand.


A LIRE AUSSI:
DE GRANDES CHANCES DE VAINCRE LA FAIM EN AFRIQUE
About author