L’Afrique et l’art andalou

Du 7 au 10 décembre prochain, le Festival «Andalussyat» rempile pour une nouvelle édition avec un programme éclectique dans trois villes : Rabat, Casablanca et El Jadida. Initié par l’Association des amateurs de la musique andalouse au Maroc avec le concours de la province d’El Jadida, ce festival ambitionne de mettre en lumière la dimension africaine de l’art andalou dans toute sa splendeur.

Cette année, le Festival Andalussyat propose aux amateurs du patrimoine musical marocain un excellent programme artistique et académique. Du 7 au 10 décembre prochain, l’événement se veut un carrefour de la musique andalouse avec les grands maîtres d’ici et d’ailleurs et un focus sur la musique africaine. C’est ce que le public découvrira dès le spectacle d’ouverture le 7 décembre au Théâtre national Mohammed V de Rabat. Une manière d’ouvrir la musique andalouse sur l’un de ses affluents, la musique africaine. «Le fait d’inviter des artistes africains subsahariens et de les impliquer dans un spectacle de musique arabo-andalouse est une manière intelligente de consacrer la dimension africaine de la Vision et la politique mise en œuvre par Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu le glorifie», indique à ce propos Jaouad Cheikh Lahlou, président d’Andalussyat 2016. Ainsi, plus que jamais, l’Association des amateurs de la musique andalouse au Maroc contribue à un retour vers la source et renforce la multiculturalité du Maroc. «Nous allons vivre des moments forts et mémorables durant les quatre jours de cette édition, avec la présence des plus grands artistes marocains, maghrébins et africains, bref une réunion de famille», poursuit-il.

Source: Le Matin

©2017 Africanow designed by FREECONCEPT.MA

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?