Le président de la Banque africaine de développement a pris part aux célébrations de la fête du trône au Maroc

Le président de la Banque africaine de développement a pris part aux célébrations de la fête du trône au Maroc

0

Le président du Groupe de la Banque africaine de développement (https://www.AfDB.org), Akinwumi Adesina, a pris part à la fête du trône, marquant le 19e anniversaire de l’accession au trône de Sa Majesté Le Roi Mohammed VI.

Outre le président de la Banque, d’autres personnalités internationales ont pris part à la cérémonie, qui s’est tenue lundi 30 juillet 2018 au palais royal de Tanger, à l’instar de l’ex-Premier ministre espagnol José Luis Rodriguez Zapatero ; de l’ancien directeur général de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) Jacques Diouf, ainsi que de Gianni Infantino, président de la Fédération internationale de football (FIFA).

Le président Adesina a déclaré que l’invitation qui lui a été faite témoigne de l’excellence des relations qui lient le Royaume du Maroc et le Groupe de la Banque africaine de développement depuis 1970.

« C’est un grand honneur que d’avoir été convié à cette célébration, cela souligne le caractère privilégié de notre partenariat », a déclaré le président de la Banque africaine de développement à l’issue de la cérémonie. Et d’ajouter : « Je réitère, ici, la volonté du Groupe de la Banque africaine de développement de soutenir la vision de Sa Majesté Le Roi Mohammed VI en faveur d’une croissance inclusive et d’une prospérité partagée. »

Le Roi du Maroc préside aux destinées et à la transformation économique du pays depuis près de deux décennies.

En quasi un demi-siècle de partenariat, le Groupe de la Banque africaine de développement a engagé près de 10 milliards de dollars américains de financements en faveur du développement du Maroc (https://www.AfDB.org/fr/Countries/North-Africa/Morocco/). Son portefeuille actuel dans le pays compte 33 projets et programmes, représentant 1,3 milliard de dollars d’investissements. Plus de 80 % de ces financements sont dédiés aux infrastructures de base dans différents secteurs, notamment l’énergie, l’eau, les transports, l’agriculture ainsi que le développement social.

Le complexe de Noor Ouarzazate (http://bit.ly/2vaVXHA), le plus grand complexe solaire à concentration du monde, est l’un des programmes phares de la Banque. Il a permis au Maroc de porter son taux national de couverture en électricité à quasi 100 %.

La deuxième interconnexion électrique sous-marine avec l’Espagne (http://bit.ly/2vtnFi1), ainsi que la centrale thermo-solaire de Aïn Beni Mathar (http://bit.ly/2LYxFdo), dans le nord du pays, sont deux autres projets à avoir bénéficié du soutien de la Banque.

Au-delà du secteur de l’énergie, la Banque a contribué à d’autres grands projets structurants au Maroc, comme le Plan Maroc Vert (http://bit.ly/2OBospO) dans l’agriculture, ou encore l’autoroute Marrakech-Agadir (http://bit.ly/2v8FN1c) et, plus récemment, l’agrandissement de l’aéroport de Marrakech Menara (http://bit.ly/2LVhpdo) dans le secteur des transports.

Your email address will not be published. Required fields are marked *