L’entrepreneuriat de la Femme: un combat en Afrique

“Quelle stratégies et plaidoyers pour un accompagnement efficace de l’entrepreneuriat des femmes?” c’est l’un des thèmes abordé  lors de la deuxième édition des journées de la francophonie économique et numérique, tenue le jeudi 14 septembre à Paris.

En Afrique subsaharienne, les femmes constituent le maillon fort de l’économie africaine. Cependant, elles sont victimes de la pauvreté. De plus leurs activités ne sont pas quantifiées. En effet, le niveau d’entrepreneuriat de la femme est vu différemment  dans chaque pays africain. Les femmes qui veulent monter une affaire font face  aux inégalités  du marché.

Contrairement au pays développés, où les femmes sont plus touchées par la  suppressions de postes, la crise  en Afrique diminue les possibilités d’emploi des femmes. Au Congo-Kinshasa, par exemple, les freins ne viennent pas seulement  de l’environnement social. Selon Patience Barandenge, responsable du Marché des femmes entrepreneures à la Rawbank « : elles préfèrent rester dans l’informel pour éviter de payer les taxes. Mais, nous, même celles qui sont dans l’informel, on les emmène pour les formaliser dans la Banque.  ».

Un autre exemple, au Sénégal, avoir du crédit bancaire pour faire tourner une entreprise est quasi-inacceptable.  Sylvie Sagbo Gommard, Directrice adjointe de SENAR Les Délices Lysa affirme: «J’ai essayé deux années de suite d’avoir un crédit de campagne pour acheter des noix de cajou, je n’y suis pas arrivée… Parce qu’aujourd’hui les banques en Afrique n’aident pas spécialement des PME parce qu’on reste trop petit pour eux.  Femme et PME, c’est sûr que ce n’est pas chose facile; mais aujourd’hui on voit quand même que beaucoup de femmes y arrivent. Je pense que la confiance revient. »

Au Maroc, bien qu’il y’aie eu l’adoption du code de la famille en 2004, le taux de l’entrepreneuriat des femmes augmente lentement. Selon Saloua Karkri-Belkeziz, présidente d’honneur et fondatrice de l’Association des femmes chefs d’entreprise du royaume chérifien; « Depuis 2000, la date à laquelle nous avons créé l’AFEM, l’Association des femmes entrepreneures du Maroc, l’objectif était d’encourager l’entrepreneuriat féminin, mais également de faire participer les femmes aux réformes économiques lancées en l’an 2000. Le taux d’entrepreneuriat féminin reste quand même assez faible, puisqu’il  n’atteint pas encore 20 %, alors que le taux de scolarisation a beaucoup augmenté et que pratiquement dans les universités, on trouve même plus de 50 % des jeunes filles. »


A LIRE AUSSI:
DES ADOLESCENTES CRÉENT UNE APPLICATION CONTRE L’EXCISION
CAMEROUN: L’AGENCE FRANÇAISE DE DÉVELOPPEMENT AIDE À RECONSTRUIRE LA RÉGION DU NORD
Tags:
1 Commentaire

Les commentaires sont fermés.

  1. […] L’entrepreneuriat de la Femme: un combat en Afrique […]

©2017 Africanow designed by FREECONCEPT.MA

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?