Le marché de loT EN Afrique et au Moyen Orient va croître de 15% en 2018

Le marché de loT EN Afrique et au Moyen Orient va croître de 15% en 2018

0

L’International Data Corporation (IDC) vient de publier son premier rapport trimestriel de l’année sur le marché de l’Internet des objets (IoT) en Afrique et au Moyen-Orient (MEA). Selon ce rapport, le marché de l’Internet des objets (IoT) en Afrique et au Moyen-Orient (MEA) devrait croître de 15% en 2018.

D’après les calculs, 6.99 milliards de dollars de dépenses dans l’IoT sont prévus en Afrique en  2018 et 12.62 milliards de dollars d’ici 2021 pour le Moyen-Orient (MEA). Les détails de l’étude d’IDC font apparaître les logiciels comme principaux catalyseurs de cette croissance. Les dépenses des entreprises en la matière devraient en effet grimper à un taux de croissance annuel composé (TCAC) de 21,3% entre 2016 et 2021. Viendront ensuite les dépenses en matériels dont 85% mobilisées par les modules et capteurs, tandis que tout ce qui est lié à la connectivité occupera le troisième rang des dépenses des entreprises en loT, d’après la même source. 

Au niveau des catégories d’entreprises friandes de cette consommation technologique, l’IDC identifie celles issues de l’industrie manufacturière comme tête de liste. Avec plus du milliard de dollars de dépenses prévisionnelles en loT en 2018, elles seront plus portées vers les solutions qui prennent en charge les opérations de fabrication et la gestion des actifs de production.

Les industries de transports arrivent au second rang et focaliseront leurs budgets d’un total de 0,85 milliards de dollars sur les solutions de gestion de la flotte et de suivi du fret qui représenteront jusqu’à 78% des dépenses en loT cette année. Les industries croisées investiront 0,76 milliard de dollars en grande partie dans les bâtiments intelligents et les véhicules connectés.

Les services publics quant à eux mobiliseront 82% de 0,75 milliard de dollars dans les réseaux intelligents pour l’électricité, tandis que les consommateurs devraient miser leurs 0,68 milliard de dollars de dépenses dans les bâtiments intelligents. Avec ce que l’on pourrait qualifier de révolution technologique ces dernières années en Afrique, l’internet des objets connait un essor de plus en plus prononcé.


A LIRE AUSSI:
L’UNION AFRICAINE LANCE L’ EXTENSION INTERNET “.AFRICA”
CÔTE D’IVOIRE: UN FORUM INTERNATIONAL SUR LE DÉVELOPPEMENT D’INTERNET EN AFRIQUE
About author