Maroc: Vos droits en tant que clients de petits taxis à Casablanca

Des règles plus strictes aux “Petits Taxis” de Casablanca.

Face aux nombreuses plaintes et à la mauvaise image que peuvent souvent laisser les conducteurs des petits taxis de Casablanca, le wali de Casablanca Khalid Safir a publié un arrêté selon lequel les chauffeurs des petits taxis doivent impérativement observer certaines règles.

Ce nouveau texte reprend dans les grandes lignes les règles déjà imposées aux taxis, mais qui n’étaient pas appliquées jusque-là. Et prévoit des sanctions en cas de non observation de ces règles. A ce texte s’ajoute une nouvelle règle de sanction et de gestion des services de voitures de transport avec chauffeur (VTC) de type UBER.

Désormais, les plaintes des passagers qui autrefois étaient traiter par la préfecture de police, seront prise en charge par le bureau des taxi dans le souci de faciliter le dépôt des plaintes. Ce nouveau texte offre donc désormais plus de droit aux clients. Ainsi, le chauffeur peut se voir retirer son permis de conduire pour une période d’un mois en cas de refus de transporter un client. Cependant le chauffeur garde le droit de refuser de prendre un client ivre.


En tant que client, il est important de connaitre vos droit:

unnamed

  • Le client choisit l’itinéraire:

Il est formellement interdit au chauffeur d’imposer un itinéraire au client, au risque de se voir retirer le permis pendant trois mois. Toutefois, si le chauffeur transporte plusieurs passager, il peut avec l’approbation des passagers choisir un itinéraire différent.

  • L’ interdiction totale de prendre un second passager sans l’autorisation du client à bord

Le chauffeur doit avoir l’approbation du passager avant de prendre un autre client à bord.

  • L’exigence d’une tenue appropriée

Les chauffeurs sont tenu d’avoir une tenu approprié lorsqu’il exerce. Short et « gandora »sont à banir.

  • Tous  les petit taxi doivent être équipés de GPS

  • Pas de transport sans autorisation

Cette dernière disposition vise à apaiser les tension qui existe entre les chauffeurs de petit taxi et les chauffeur de VTC, voitures de transport avec chauffeur.

Cet arrêté a suscité la réaction des centrales syndicales CDT et UGTM qui ont protesté devant le siège de la wilaya de Casablanca-Settat dans la matinée du mercredi 25 janvier. Malgré que les anciennes règles soient connus de tous celle ci n’étaient pas respectées par les chauffeurs de petits taxis aussi espérons des changements suite au nouvel arrêté.

Par Africanow

©2017 Africanow designed by FREECONCEPT.MA

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?