Meckhé accueille la presse nationale et internationale : Sur les traces de Lat Dior, dernier damel du Cayor

Meckhé accueille la presse nationale et internationale : Sur les traces de Lat Dior, dernier damel du Cayor

0

Plus d’une trentaine de journalistes de la presse nationale et internationale viennent de boucler un voyage de découverte du riche patrimoine historique et artisanale de l’ancien royaume du Cayor (Kajoor). C’était à l’occasion d’un programme initié par la municipalité de Meckhé (http://NgayeMekhe.com) et visant à revaloriser le potentiel artisanal et culturel de la commune de Meckhé en suivant les traces du dernier roi du Cayor Lat Dior Ngoné Latyr Diop (https://fr.wikipedia.org/wiki/Lat_Dior).

« En décidant de mettre la presse sur les traces de Lat Dior, nous avons voulu montrer la corrélation existante entre l’histoire du royaume du Cayor et le développement fulgurant de l’artisanat dans la commune de Meckhé » a déclaré le Dr. Magatte Wade, Maire de Ngaye Meckhé. A l’instar de nombreux royaumes, celui du Cayor a connu son apogée avec le geste de Lat Dior aussi bien qu’à travers les différentes facettes du royaume qui ont permis de développer la vannerie, la coiffure, les forges, le tissage, la teinture, et la cordonnerie.

Aujourd’hui la commune de Meckhé enregistre un dynamisme économique sans précédent qui attire de nombreux investisseurs autour de grands projets tels que production de chaussures, maroquinerie, tissage et confection à la main, transformation agroindustrielle, cosmétique à base d’huile naturelle, tresse, vannerie et enfin assemblage de kits solaires. Ainsi, la ville de Meckhé tirant profit de ce riche héritage entend se positionner en une locomotive de croissance au niveau du pôle territoire de la région de Thiès conformément au cadre de référence du PSE (Plan Sénégal Emergent), ajoute le Maire Magatte Wade.

Avec ses 150 ateliers qui produisent chacun en moyenne 30 paires de chaussures par jour, les artisans de Meckhé affichent un chiffre d’affaires annuel de plus de 5 milliards de francs CFA.

Ce résultat fort élogieux soutenu par le nombre d’emplois et la richesse que crée le secteur montre l’importante contribution de l’artisanat et notamment de la cordonnerie au développement économique et social du Sénégal.

Au cours du voyage de presse, les journalistes ont découvert sur les traces de Lat Dior et de son cheval emblématique Malaw, les sites historiques de Gateigne, Ngolngol, Thilmakha et Dekhelé où se trouvent le mausolé et le musée de Lat Dior qui est en cours de construction.

Lat Dior est né en 1842 à Keur Amadou Yella. Il est tué à Dekhlé lors de sa dernière bataille qu’il livra le 27 octobre 1886 contre un détachement des spahis de l’armée française conduit par le capitaine Valois. Il est aujourd’hui élevé au rang de héros national et son chant de guerre « Niani » est l’hymne de la jeunesse de son pays.

Loading…

Your email address will not be published. Required fields are marked *