New-York a vibré sous l’ambiance du “Festival of Mali”

New-York a vibré sous l’ambiance du “Festival of Mali”

0

Débuté le 13 avril dernier, le “Festival of Mali de New-York” a refermé ses portes hier 16 avril. 4 jours de fête intense, une affiche prestigieuse; le festival a vu la participation de grands artistes chanteurs et musiciens maliens. La chanteuse Fatoumata Diawara a littéralement emporté le public américain.

Le festival of Mali en effet, rassemble certains des artistes les plus importants de l’un des pays les plus riches en musique d’Afrique. Lorsque le conflit du nord du Mali a éclaté en 2012, toute musique non religieuse a été interdite; ce qui a brusquement interrompu les forces créatrices des artistes dans l’un des pays les plus significatifs sur le plan musical. Bien que cette interdiction ait été levée par la suite; le danger de ces artistes d’interpréter leur musique dans leur pays natal est encore très préoccupant pour eux. Pendant quatre nuits donc, 5 ambassadeurs de la musique malienne viennent à New York pour présenter leur art révéré au monde.

La chanteuse Fatoumata Diawara , avec son rôle récent dans le documentaire Mali Blues de la cinéaste Luz Gregor, a apporté sa musique et sa situation à un public encore plus grand.

D’autres artistes de renom ayant également pris part à cette “fête du Mali” sont Afro-Funksters Kaleta et Super Yamba Band; dirigés par la légende d’Afrobeat Leon Ligan-Majek alias Kaleta. Le compositeur, chanteur, guitariste; percussionniste et producteur béninois a vécu sa vie d’adolescent à Lagos, au Nigeria, où Afrobeat est né. Kaleta a effectivement joué et fait le tour du monde avec les deux musiciens les plus populaires du Nigeria; Fela Kuti et King Sunny Ade, avec Majek Fashek et récemment Lauryn Hill.

Maintenant basé à New York, Kaleta était ainsi ravi de trouver Super Yamba Band et d’entendre leur interprétation du vintage, des sons psychédéliques de son pays natal dans les années 70 et 80. Touchant des grooves rares tels que “Vodoun” ou “Sato”; Super Yamba Band a donc composé les nuances d’un son intemporel qui a fait danser tout le public présent.

Par ailleurs, en raison de circonstances personnelles imprévues; Toumani Diabaté et Sidiki Diabaté n’ont pas pu répondre présents.