Le plus grand musée d’Afrique a ouvert ses portes

Le plus grand musée d’art contemporain en Afrique a ouvert ses portes le 22 septembre dernier. C’est un édifice immense construit au Cap en Afrique du Sud. Baptisé ZEITZ MUSEUM OF CONTEMPORARY ART AFRICA (ZEITZ MOCAA). Ce projet pharaonique a pour but de raconter l’histoire de l’Afrique aux africains et au reste du monde.

Il a fallu plus de 310 millions d’euros pour sa construction. Le ZEITZ MOCAA comprend 80 salles d’expositions sur 6 000 mètres carrés et neuf étages. Il faut dire qu’il s’agissait à l’origine d’un site obsolète et abandonné en bordure de mer. Jadis recouverts de fientes de pigeons, les piliers sont aujourd’hui devenus une attraction à part entière. Aujourd’hui,  l’architecte britannique Thomas Heatherwick a transformé cet endroit en un vrai Chef d’oeuvre qui abrite des centaines d’oeuvres d’artistes africains. Au sommet de l’édifice, des fenêtres renvoient sous tous les angles le panorama des tours de la ville et de la célébrissime montagne de la Table.

Par ailleurs, le Zeitz-MOCAA est une institution culturelle qui prévoit plusieurs expositions. Il prévoit aussi d’animer des ateliers, workshops et autres événements pour contribuer à la scène culturelle et artistique du Cap. Le rayonnement de ce nouveau musée ne s’arrête pas à l’Afrique du Sud. Il compte mettre en lumière l’art contemporain de toute l’Afrique et de sa diaspora dans le monde, et encourager les échanges interculturels. Une grande partie des œuvres exposées proviennent de la collection de Jochen Zeitz. Le collectionneur allemand tient à ce que la sélection d’artistes soit “aussi représentative de l’Afrique que possible”.

Il convient de signaler en outre que le choix du Cap n’a pas été fortuit. Le conservateur explique que: “À cause de l’apartheid, la plupart des musées publics de ce pays n’étaient pas accessibles à la majorité”. “En tant qu’institution, il était très important pour nous de valoriser non seulement cette voix qui vient de l’Afrique mais aussi son public, pour qu’il puisse voir sa propre production culturelle et être fier des artistes qui le représentent”.

La décision d’établir ce musée au Cap plutôt qu’à Nairobi, Lagos ou Dakar a toutefois fait froncer quelques sourcils. Les expropriations de force qui ont marqué l’ère de l’apartheid et, plus récemment, l’embourgeoisement de la ville lui ont donné l’image d’une cité plutôt hostile aux Noirs pauvres.

Les critiques soulignent ainsi que les boutiques qui entourent le musée Zeitz sont inaccessibles à la plupart des habitants du Cap.

“Le plus important, c’est que nous soyons désormais ici”, affirme l’artiste sud-africaine Thania Petersen. “La seule façon de changer les choses, c’est d’être présent dans ces espaces. Je crois que nous y sommes.”


A LIRE AUSSI:
AFRIQUE UNIE UNE RENCONTRE CULTURELLE UNIQUE…
WATHI: EN MARCHE POUR LA MODERNISATION DE LA CULTURE AFRICAINE
Tags:
1 Commentaire

Les commentaires sont fermés.

  1. […] Le plus grand musée d’Afrique a ouvert ses portes […]

©2017 Africanow designed by FREECONCEPT.MA

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?