Un prêt de 350 millions de dollars au Maroc

Dans le cadre des réformes engagées dans le secteur de l’intermédiation financière, la Banque mondiale vient d’accorder un prêt de plus de 350 milliions de dollars au Maroc.

Cette aide a pour but d’appuyer de  grandes réformes dans le secteur de l’intermédiation financière au Maroc. Elle permettra aux petites et moyennes entreprises (PME) d’accéder à de nouvelles sources de financement, et elle améliorera aussi le cadre de supervision bancaire».

Selon les experts de la Banque mondiale cette aides est également destinée a favoriser «le développement du marché des capitaux en élargissant la gamme des instruments disponibles et en renforçant la protection des investisseurs marocains». De plus, cette somme «contribuera à la pérennité financière de la caisse de retraite de la fonction publique, qui pourra ainsi rester un important investisseur institutionnel».

Sur le plan de l’accès au financement et de l’inclusion financière, ce prêt servira «à l’appui de politiques de développement axées sur le marché des capitaux et le financement des PME», à travers l’extension des mécanismes de garantie des prêts.

In fine, le Maroc s’orientera vers une «meilleure information sur la solvabilité des nouveaux emprunteurs, ce qui facilitera les décisions de prêt, ainsi que l’émergence de nouveaux prestataires de services de paiement». Et même les ménages verront leur situation financière s’améliorer.

Selon la Banque mondiale, «l’un des principaux chantiers sera la stabilisation des comptes de la Caisse marocaine des retraites (le régime obligatoire pour les pensions civiles et militaires). L’âge de départ à la retraite est progressivement différé, et les cotisations sont augmentées».

©2017 Africanow designed by FREECONCEPT.MA

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?