“L’économie bleue peut sortir l’Afrique de la pauvreté”

“L’économie bleue peut sortir l’Afrique de la pauvreté”

0

Une conférence de haut niveau sur l’économie bleue durable (Sustainable Blue Economy Conference) se tiendra à Nairobi au Kenya du 26 au 28 novembre prochain. Elle se concentrera sur les nouvelles technologies et l’innovation pour les océans, les mers, les lacs et les rivières.

La Conférence mondiale sur l’économie bleue durable se tiendra au Kenya. Plus de 4 000 participants du monde entier se rassemblent pour apprendre à créer une économie bleue qui:

  1. Exploite le potentiel de nos océans, mers, lacs et rivières pour améliorer la vie de tous, en particulier des habitants des pays en développement, des femmes, des jeunes et des peuples autochtones .
  2. Exploite les dernières innovations, avancées scientifiques et meilleures pratiques pour assurer la prospérité tout en préservant nos eaux pour les générations futures .

 

Gunter Pauli, entrepreneur Belge considéré comme le pape du développement durable, a développé l’économie bleue . Il la résume en trois points : “Un, on utilise ce que l’on a de disponible localement. Deux, on ne génère que des plus-values. Trois, on répond aux besoins de la société, en incluant la résilience, le bonheur et la santé.”

Si l’Afrique parvient à tirer pleinement parti des ressources de ses océans, lacs et rivières, elle pourra générer plusieurs milliers de milliards de dollars. C’est ce qu’affirment Toshitsugu Uesawa,ambassadeur du Japon au Kenya et Siddharth Chatterjee, coordinateur résident des Nations Unies dans ce pays.

L’Afrique a de bonnes raisons de se réjouir du potentiel de l’industrie maritime. L'”économie bleue” occupera dès lors une place importante dans l’agenda du développement Africain durant les cinquante prochaines années et pourra, selon les Nations Unies, constituer le socle d’une “renaissance Africaine”. Cette dernière s’appuiera notamment sur le développement de la pêche, du tourisme, du transport maritime et de l’exploitation minière offshore.

Loading…

Source : Trends-Tendances

About author